ibicity Blog


Au moment de clore l’année 2017, voici quelques citations ou analyses que nous avons trouvé intéressantes. C’est en vrac, et pas exhaustif. #Créativité #Robots « Si nous nous abandonnons à la facilité, si nous cessons de marcher, si nous cessons d’aimer, si nous cessons de lire, de créer et d’inventer, alors oui, les robots prendront le pouvoir. » (…) « Mon conseil aux jeunes est simple : plus aucun parcours n’est sûr à 100% donc autant s’amuser et choisir d’étudier ce qu’on aime » « Choisissez… > Lire la suite

Au moment de clore l’année 2017, voici quelques chiffres qui nous ont paru intéressants. C’est en vrac et pas exhaustif.   2,6 millions de mètres carrés à construire Total des surfaces prévues par les 56 groupements lauréats retenus par Inventons la Métropole, en charge d’aménager 217 hectares dans le Grand Paris « Grand Paris : la métropole donne le feu vert à l’aménagement de 56 sites » – Les Echos – 18 octobre 2017   2,5 mètres carrés Surface commerciale par habitant aux… > Lire la suite

Au moment de clore l’année 2017, voici quelques évènements significatifs. C’est en vrac et non exhaustif.   Début février 2017 : la ville de Chatenay-Malabry a « scellé par un vote en conseil municipal sa participation à une SEMOP, société d’économie mixte à opération unique, dans laquelle prendra 34% des parts et Eiffage 66%. Une première en France, car le dispositif SEMOP ? crée récemment, n’a jusqu’à présent jamais été utilisé pour des opérations d’aménagement. Il permet à Chatenay-Malabry de partager les risques… > Lire la suite

Le graphique du jour est à découvrir dans le dernier numéro (novembre-décembre 2017) de la Revue Foncière. Il montre la « rupture majeure intervenue au début des années 2000 » : « en moins de dix ans, de 1997 à 2006, la valeur patrimoniale de l’ensemble des terrains bâtis est passée de 500 milliards d’euros à 5100 milliards, soit une progression de 4600 milliards d’euros (environ trois fois le PIB de l’époque), et pour la première fois, la valeur des terrains bâtis devenait, France entière, supérieure à… > Lire la suite

Lors de la dernière séance du Club Ville et Aménagement (ici), nous avions posé la question de l’évolution du modèle économique de l’aménagement, avec le constat que le modèle classique du « compte à rebours » n’est plus adapté au nouveau contexte de fabrication de la ville, et que deux des fonctions fondamentalement clés du métier de l’aménageur (la péréquation et le découpage) se trouvent ainsi fortement réinterrogées. Pour le dire autrement, la question posée est celle de la manière dont le… > Lire la suite