ibicity Blog


“J’ai aimé vivre là” est un documentaire de Régis Sauder, sorti au cinéma le 29 septembre dernier, “un film dont la beauté tient à la part de rêve dont il est porteur” (Télérama). “Pour ce film, Régis Sauder est parti à la rencontre des habitants de Cergy-Pontoise, sur l’impulsion de l’auteure Annie Ernaux. Il raconte : “Parallèlement à ces visites régulières, j’ai travaillé avec un groupe de lycéens pendant un an. Très vite, ils sont devenus mes alliés de fiction,… > Lire la suite

Jane Jacobs, le pouvoir des femmes urbanistes et le trottoir : un choc ! L’article de Bloomberg Citylab sur Jane Jacobs date du 16 novembre 2011, mais il vient récemment de refaire son apparition sur les réseaux sociaux, et nous le découvrons seulement maintenant. Intitulé “Jane Jacobs and the Power of Women Planners”, c’est un article sensible et stimulant sur la manière dont les idées de Jane Jacobs ont réussi à s’imposer dans un milieu dominé par les hommes. En… > Lire la suite

« La vie du ciment en Afrique – Matière grise de l’urbain » est le dernier livre de la géographe Armelle Choplin (qui avait notamment co-écrit « La mondialisation des pauvres »). Nous l’avons adoré ! Le livre est disponible en version papier mais aussi en version numérique gratuite (ici). Une interview de l’auteur (d’une durée de 34 minutes) est également disponible en podcast : ici. La force du livre tient à la capacité de l’auteur à nous démontrer comment « interroger la brique et… > Lire la suite

Notre excellent ami l’Homme coupé en morceaux – et, entre parenthèses, c’est un vertueux citoyen, de jugement sûr et éclairé, que l’on consulte trop rarement – notre excellent ami l’Homme coupé en morceaux, donc, voulut bien nous donner son avis sur la meilleure manière d’obvier aux écrasements par automobiles. « Le grand facteur du péril dans Paris, commença-t-il, c’est le trottoir, encore que ce mot soit pris inconsidérément : car le piéton n’y trotte pas, il piète. – Mais le… > Lire la suite

Encensé à sa sortie en avril 2019 par de nombreux critiques, « Les Furtifs » (Editions La Volte), de l’auteur de science-fiction Alain Damasio, figure aujourd’hui parmi les meilleures ventes de livres en France. On a profité du début de l’été pour lire, plus exactement parcourir, ce pavé de 700 pages, roman « dystopique » qui décrit une France de 2040. Le sujet du livre est d’abord celui des traces et de la possibilité d’échapper à une société de surveillance, mais la question urbaine… > Lire la suite

Publiée par la Société Française des Architectes (SFA), Le Visiteur est une revue annuelle, illustrée et traduite en anglais. Son dernier numéro vient de sortir, consacré à l’espace public, en lien avec le colloque organisé par la SFA en mai dernier (ici). On y trouvera des articles de Patrick Boucheron, Karim Basbous , Pierre Caye, Olivier Gahinet, Augustin Berque, Virginie Picon-Lefebre, Yann Legouis, Eric Hazan, Jacques Réda, Laurent Salomon. Et le nôtre sur : “les nouveaux partages de l’espace public”… > Lire la suite

Les 25 et 26 mai dernier, se tenait le colloque de la Société Française des Architectes, consacré à l’espace public.   Les vidéos de la plupart des interventions sont désormais en ligne, ici. On y trouvera notamment notre intervention consacrée aux “nouveaux partages de l’espace public”.   A lire également nos précédents billets sur le sujet, notamment : – Quand les villes devront payer pour accéder à leur espace public – Uber en voie de désubérisation ? ou la revanche… > Lire la suite

“Si séduisante, si décorative que soit la campagne italienne (…), elle est sans vie pour l’imagination : c’est toujours le saltus romain, l’au-delà anonyme et inanimé de la ville, livré au sommeil mural épais. Aucune chance de découvrir ici, comme Meaulnes égaré, une vieille tourelle pointant au coin d’une sapinière. On comprend, à son absence, tout ce que le château, chez nous essentiellement campagnard, embusque dans le terroir français de tension imaginative et de surprise parfois féerique. Les princes ici… > Lire la suite

La rue   Les immeubles sont à côté les uns des autres. Ils sont alignés. Il est prévu qu’ils soient alignés, c’est une faute grave pour eux quand ils ne sont pas alignés : on dit alors qu’ils sont frappés d’alignement, cela veut dire que l’on est en droit de les démolir, afin de les reconstruire dans l’alignement des autres. L’alignement parallèle de deux séries d’immeubles détermine ce que l’on appelle une rue : la rue est un espace bordé, généralement sur… > Lire la suite