ibicity Blog


Encensé à sa sortie en avril 2019 par de nombreux critiques, « Les Furtifs » (Editions La Volte), de l’auteur de science-fiction Alain Damasio, figure aujourd’hui parmi les meilleures ventes de livres en France. On a profité du début de l’été pour lire, plus exactement parcourir, ce pavé de 700 pages, roman « dystopique » qui décrit une France de 2040. Le sujet du livre est d’abord celui des traces et de la possibilité d’échapper à une société de surveillance, mais la question urbaine… > Lire la suite

Publiée par la Société Française des Architectes (SFA), Le Visiteur est une revue annuelle, illustrée et traduite en anglais. Son dernier numéro vient de sortir, consacré à l’espace public, en lien avec le colloque organisé par la SFA en mai dernier (ici). On y trouvera des articles de Patrick Boucheron, Karim Basbous , Pierre Caye, Olivier Gahinet, Augustin Berque, Virginie Picon-Lefebre, Yann Legouis, Eric Hazan, Jacques Réda, Laurent Salomon. Et le nôtre sur : « les nouveaux partages de l’espace public »… > Lire la suite

« Si séduisante, si décorative que soit la campagne italienne (…), elle est sans vie pour l’imagination : c’est toujours le saltus romain, l’au-delà anonyme et inanimé de la ville, livré au sommeil mural épais. Aucune chance de découvrir ici, comme Meaulnes égaré, une vieille tourelle pointant au coin d’une sapinière. On comprend, à son absence, tout ce que le château, chez nous essentiellement campagnard, embusque dans le terroir français de tension imaginative et de surprise parfois féerique. Les princes ici… > Lire la suite

La rue   Les immeubles sont à côté les uns des autres. Ils sont alignés. Il est prévu qu’ils soient alignés, c’est une faute grave pour eux quand ils ne sont pas alignés : on dit alors qu’ils sont frappés d’alignement, cela veut dire que l’on est en droit de les démolir, afin de les reconstruire dans l’alignement des autres. L’alignement parallèle de deux séries d’immeubles détermine ce que l’on appelle une rue : la rue est un espace bordé, généralement sur… > Lire la suite

Nous avions adoré le roman « La Grand Arche » de Laurence Cossé. Nous avons éprouvé le même plaisir à écouter son auteur lors de la dernière conférence du « 5 à 7 » du Club Ville et Aménagement, le 16 novembre dernier.   Merci au Club qui vient de mettre en ligne la vidéo, et le compte-rendu des échanges (ici). Extraits : Premièrement je savais que l’architecte était sorti d’un anonymat complet en gagnant le concours contre toute attente et je savais que… > Lire la suite

Extraits de l’interview de « l’écrivain et aventurier » Sylvain Tesson, dans le Monde. Quel est l’objet de cette « critique en mouvement » qu’est, selon vous, la marche ? Elle porte sur le verrouillage qui découle du technicisme, de la révolution numérique et de la mondialisation. Ces phénomènes déclarent la guerre au mystère, à l’imprévu, à ce qui fait la substance de la vie. Aujourd’hui, chaque petit geste est régi par la révolution numérique. Pour prendre un train ou aller voir un tableau de… > Lire la suite

« La Grande Arche », de Laurence Cossé est paru début janvier chez Gallimard. Minutieux, limpide, sensible, plein d’humour, on l’adore ! Le livre se présente comme un « roman », mais les personnages qu’il évoque sont bien réels, et d’ailleurs désignés sous leur vrai nom : François Mitterrand, Robert Lion, Jean-Louis Subileau, Paul Andreu, Francis Bouygues, Christian Pellerin, François Chaslin, etc. La précision va même jusqu’à décrire la façade de l’agence fondée par Jean-Louis Subileau (voir ci-dessous) ! Mais… > Lire la suite

Au fil de l’eau… et des pages de Dora Bruder, de Patrick Modiano : Les traces de Dora Bruder et de ses parents, cet hiver de 1926, se perdent dans la banlieue nord-est, au bord du canal de l’Ourcq. Un jour, j’irai à Sevran, mais je crains que là-bas les maisons et les rues aient changé d’aspect, comme dans toutes les banlieues. Voici les noms de quelques établissements, de quelques habitants de l’avenue Liégeard de ce temps-là : le Trianon de Freinville occupait… > Lire la suite

Rien à voir avec notre précédent billet sur la marche à pied. Et pourtant… Dans son roman Les Morues (Le Livre de Poche, 2013), la jeune écrivain Titiou Lecoq imagine… la privatisation des trottoirs ! J’ose vous proposer mon idée un peu folle : ouvrir les trottoirs la concurrence ! Voyons les choses en grand. Assurons aux trottoirs une plus grande compétitivité ! Comment ce qui est bon pour les routes empruntées par les trottoirs ne le serait pas pour les chemins traversés par les piétons ? (…) L’entretien des… > Lire la suite