ibicity Blog


Futuribles publie ce jour notre recension du livre Matière grise de l’urbain. La vie du ciment en Afrique de la géographe Armelle Choplin, que nous avons adoré. La force du livre tient à la capacité de l’auteur à nous démontrer comment interroger la brique et le béton permet de saisir la production de l’urbain en Afrique de l’Ouest. Le ciment est un liant, au sens premier — le ciment lie physiquement eau, sable et / ou granulats (gravier ou pierre)… > Lire la suite

Soit 6 amis : Jaune, Rouge, Bleu, Vert, Rose et Violet. Leurs adresses figurent sur la carte ci-dessous. A votre avis, pourront-ils faire du vélo ensemble ce week-end ? (Le cercle vert indique la limite 10 km de Vert) Pour y répondre : le site Géoportail, évidemment ! Qui permet d’afficher un cercle de 10 km à partir de son domicile. Comme le précise le site, il ne faut toutefois pas confondre une « limite de 10 km » avec une « isodistance… > Lire la suite

L’action publique locale est rentrée dans une phase de turbulence. La crise sanitaire, économique et sociale provoquée par la Covid-19 accentue cette situation. Quatre facteurs plus structurels expliquent ces turbulences : L’incertitude sur les finances publiques locales ; La transformation des usages et des attentes des citoyens ; L’impératif de transition écologique et sociale des territoires ; La recomposition du paysage des opérateurs urbains. Mises bout à bout, ces mutations viennent brouiller la frontière entre services publics maitrisés par les… > Lire la suite

A quoi correspond une surface de 10 mètres carrés dans la rue ? Réponse : c’est globalement la surface d’une place de stationnement. Et si cette surface de 10 mètres carrés devenait la nouvelle métrique de l’esthétique parisienne ? On avait déjà vu (ici) tout ce qu’on pouvait mettre sur une telle surface : Les deux articles ci-dessous confirment cette intuition. Celui-ci tout d’abord : These bike parking pods are designed to sit in a parking space Extrait : There… > Lire la suite

A lire : l’article d’Olivier Razemon sur le trottoir dans le Monde d’hier (« Le trottoir, grand oublié des aménagements urbains »).  L’illustration de son article nous a rappelé l’oeuvre de l’artiste contemporain Leandro Erlich que nous avions découvert en 2005 lorsque la Galerie Emmanuel Perrotin avait présenté son installation « Le cabinet du psychanalyste », puis son « Bâtiment » au 104, et son « nuage » à la Galleria Continua à Boissy-Le-Chatel, puis sa « swimming pool » à New-York, et bien-sûr sa « maison fond » devant la Gare… > Lire la suite

A lire dans les Echos de ce 4 novembre 2020 l’analyse de Jean-Marc Vittori sur « la révolution du travail sur-mesure ». Extrait : Jusqu’au XVIIIe siècle, la nature guidait l’organisation de la production. Le rythme des saisons, dans des sociétés agricoles. Le rythme des jours et des nuits, alors que la lumière était rare et chère. L’horloge apparaît au clocher de l’église pour indiquer l’heure de la messe, pas celle du travail. L’artisanat est souvent fait à la maison. Sur les… > Lire la suite

A lire, le numéro que Le 1 publie sur les villes : ici. En particulier, on aime un joli texte de Pierre Ducrozet, dont l’écriture ressemble aux lianes qu’il décrit : « les villes-efflorescentes ». Extrait : Cela faisait bien longtemps déjà que les villes ne suivaient plus nos désirs de hauteur et de domination, mais plutôt ce que les écosystèmes naturels avaient élaboré de plus complexe au cours des milliards d’années d’évolution, tous les mélanges, réseaux et métissages. Nos villes se déployaient… > Lire la suite

Nexity vient d’annoncer qu’il « ne construirait plus un seul logement sans espace extérieur » (cf. Les Echos du 24 septembre 2020). Cette annonce qui sonne comme une évidente bonne idée après le confinement soulève en réalité plus de questions qu’il n’y paraît : A priori, le terme « commun » désigne ici un espace partagé entre les copropriétaires de la résidence, avec souvent des modalités de gestion sous forme d’ASL (Association syndicale libre). Quelles modalités d’évolution dans le temps ? Faut-il y voir… > Lire la suite

Quel est le point commun entre l’attention portée aux espaces publics, la piétonnisation, les métropoles, les éco-quartiers, la gentrification, ou encore les jeux Olympiques ? Réponse : tous ces exemples seraient des effets du néolibéralisme qui saisirait les villes. Depuis 2010, on avait compris en lisant Oliver Mongin que « le néolibéralisme n’est pas le tout marché, c’est l’Etat qui se met au service du marché » (Interview dans Télérama). Le récent ouvrage de Gilles Pinson (La ville néolibérale, PUF) nous permet d’aller… > Lire la suite