ibicity Blog


« Dans un voyage qui nous mènera sur les trottoirs de Dakar et Luanda en passant par Yangon, nous verrons comment les habitants de ces villes réclament et reprennent, de manière temporaire ou plus permanente, ces portions d’espace public à travers diverses formes d’appropriation. Dans ces lieux de passage, Dakarois, Yangonites et Luandais improvisent des marchés, des cafés, des lieux de culte, ou encore des librairies à ciel ouvert. Par le biais de ces différentes formes d’occupations des trottoirs, les habitants… > Lire la suite

A lire dans le Monde du 13 décembre 2019 un édifiant article de Grégoire Allix sur « les nouvelles Babylone ». Extraits : A l’extrême sud de la Malaisie, sur un archipel gagné sur la mer à grand renfort de sable, les gratte-ciel d’une cité pensée comme une jungle verticale s’élèvent jour après jour. Conçue pour héberger 700 000 résidents dans un décor écologique et high-tech, Forest City devrait atteindre les 25 000 logements, fin 2019. Le promoteur chinois Country Garden y… > Lire la suite

La photo ci-dessous donne à voir la « plus curieuse ville fantôme de Turquie », avec des centaines de mini-châteaux français identiques, à différents stades d’achèvement, qui sont vides. Cela se passe dans le complexe immobilier Burj al Babas dans le nord de la Turquie après que son promoteur, le groupe Sarot, ait déposé le bilan l’année dernière. S’il était achevé un jour, le développement compterait plus de 700 châteaux identiques, ainsi que des magasins, des restaurants et des salles de réunion…. > Lire la suite

S’il est bien un exemple qui illustre les dérives de la « financiarisation de la ville » comme celles de la mégalomanie de certains projets, c’est celui de Sesena Quinon, à 37 kilomètres au sud de Madrid, où nous nous sommes rendus mi-février dernier. La ville est devenue un tel symbole de ces dérives qu’elle est à l’honneur de l’ »Atlas des cités perdues », de Aude de Tocqueville (Editions Arthaud, 2014), qui rappelle que la ville prévoyait la réalisation de 13 500 logements, pour plus… > Lire la suite

A voir, et à lire dans le numéro de septembre de la revue Beaux Arts : le commentaire que livre le critique d’architecture Philippe Trétiack de l’oeuvre de Bodys Isek Kingelez présentée à la Fondation Cartier. Extrait : « L’exposition « Beauté Congo » présentée à la Fondation Cartier, à Paris, mérite une visite ne serait-ce que pour y contempler l’oeuvre de Bodys Isek Kigelez (1948-2015), une maquette gigantesque intitulée Ville fantôme. Réalisée en 1996, elle dresse, avec un sens de la prémonition surprenant,… > Lire la suite

Quel est le rapport entre les villes fantômes en Chine, les plus-values immobilières au Brésil, l’urbanisme libéral en Angleterre ? Réponse : outre qu’ils ont comme point commun l’enjeu foncier, ces trois sujets sont développés dans la Revue Foncière. C’est en effet la bonne nouvelle de la rentrée ! Le premier numéro de la Revue Foncière vient de sortir. Cette revue, qui s’inscrit dans le sillage de la regrettée Etudes Foncières, vise à proposer un regard transversal sur les problématiques foncières. Extraits : En Chine,… > Lire la suite