image_pdfimage_print

Un leader mondial des VTC et une filiale de Google-Alphabet qui numérisent les bordures de trottoir ; une major du BTP qui propose un marquage dynamique de la voirie ; des collectivités qui interdisent les trottinettes en free-floating sur des trottoirs surchargés. Ces exemples témoignent que les espaces publics sont saisis peu à peu par la révolution numérique. Quels sont les nouveaux jeux d’acteurs et les stratégies des plates-formes numériques impactant les espaces publics des villes ? Quels partenariats et régulations les collectivités doivent-elles mettre en place ? Et demain, à quoi ressembleront les rues, trottoirs, chaussées, places et gares ?

Telles sont les questions qui seront abordées le 12 mars prochain au cours d'une matinée, organisée par l'IAU et ibicity, qui a vocation à décoder les impacts de la révolution numérique sur les espaces publics, dans ses dimensions sociales, spatiales et de gouvernance. Programme et inscription : ici.

 

La première table-ronde portera sur la "rue as a service", et réunira Pierre Musseau (conseiller de Jean-Louis Missika à la ville de Paris), Philippe Baudillon (Président de ClearChannel France), et Frédérique Prédali (experte mobilité à l'IAU).

La seconde table-ronde, animée par Cécile Diguet fera intervenir Alexandre Mussche (Vraiment Vraiment), Gaëlle Pinson (SGP) et Dominique Rouillart (architecte), et portera sur l'impact du numérique sur la matérialité des espaces publics.

 

Pour redécouvrir l'injonction : "pour lire l'avenir des villes, regardez le trottoir !", c'est ici.

 

 

image_pdfimage_print

Commentaires

Laisser un commentaire