image_pdfimage_print

Veniam est une start-up américaine qui surfe sur l'Internet des objets (IoT) pour "déployer un réseau très haut débit en s'appuyant sur des véhicules urbains en mouvement. Typiquement, une flotte de bus et de taxis équipée, comme c'est le cas à Porto, permet à ses utilisateurs de rester connectés en permanence et à l'opérateur de récolter des données pour améliorer son service".

La start-up vient de lever 22 millions de dollars, dont une partie apportée par... Orange, via son fonds Orange Digital Venture, sa branche investissement en capital-risque qui termine son premier exercice.

Orange Digital Venture vient également de rentrer "au tour de table d'un des fleurons de la finance participative en France, KissKissBankBank Technologies, holding regroupant trois plates-formes : KissKissBankBank (dons contre dons), HelloMerci (prêts solidaires entre particuliers) et Lendopolis (prêts à des PME).

Les investissements d'Orange Digital Venture constituent comme des "pétales autour du coeur de la proposition de valeur de la banque elle-même". Ils servent d'observatoire et permettent de mettre un pied dans les nouveaux métiers". De même, "le fonds a pris une participation dans Chain, une entreprise américaine qui développe des outils pour exploiter les possibilités des "blockchains" (technologie sous-tendant l'échange de monnaie virtuelle")".

A lire aussi notre billet : "Blablacar Vinci, Orange, Nexity et la route intelligente"
et nos précédents billets dans le cadre de cette veille :
- les agrégateurs !
- mobile banking
- services financiers
- une technologie pour supprimer les intermédiaires
- vitrage intelligent

Source des citations :
"Les quatre nouvelles jeunes pousses d'Orange" - Les Echos - Vendredi 12 février 2016
"Orange poursuit son offensive dans la finance avec Lendopolis"

image_pdfimage_print

Commentaires

Laisser un commentaire