ibicity Blog


Dans notre dernier article sur les promoteurs et les aménageurs au défi de la ville servicielle, nous sommes revenus sur ce qui nous semble être le paradoxe des espaces publics : les espaces publics sont de plus en plus cédés à des « super-propriétaires » alors même qu’ils sont l’espace avec le plus de valeur dans la ville et qu’ils sont un des principaux leviers à disposition des collectivités locales pour contrôler les plateformes numériques qui rentrent toujours plus massivement dans la… > Lire la suite

A lire dans Medium, un article très intéressant de Christian Quest, porte-parole d’OpenStreetMap, sur la nouvelle politique de tarification de Google Maps.   Extraits : Lancés il y a plus de 13 ans, en février 2005, les services cartographiques de Google (Google Earth puis Google Maps) ont été une vraie révolution et se sont imposés depuis un peu partout sur le web. Pour mémoire, Google n’a pas inventé la cartographie en ligne, MapQuest ou Michelin (ViaMichelin) étaient déjà présents et… > Lire la suite

“J’ai réalisé des illustrations d’aquarelle qui permettent, à mon sens, d’évoquer un point d’intersection entre le présent et le passé. Le choix d’une représentation visuelle en trois dimensions des plans m’a paru adapté pour accompagner le visiteur vers la découverte d’une approche globale de la ville à ces époques” : ainsi l’artiste Jean Chen explique-t-il les motivations de son travail dans l’avant-propos de ce magnifique ouvrage qui présente ses aquarelles sur la ville de Bourges. “Deux oeuvres du passé étaient… > Lire la suite

En attendant (peut-être) d’aller à Vienne voir l’exposition consacrée jusqu’à septembre à l’artiste Erwin Wurm, voici une photo d’une de ses oeuvres fétiches, la “Fat House”, de 2003. Selon la galerie 21er Haus, qui l’expose, “with his Fat Sculptures – ‘fatty’ middle-class status symbols like cars or single-family homes – the sculptor delivers snappy and striking commentary on today’s consumer society”. Certains l’auront sans doute reconnu : Erwin Wurm est aussi l’auteur d’une des oeuvres phares de la manifestation Estuaire en… > Lire la suite

Juste parce qu’on la trouve très réussie, cette carte de Sacha Trubetskoy (ici). NB : il s’agit donc des routes de 2ème génération. Première génération : chemin muletier. Puis voie romaine. Puis macadam. Puis autoroute. Désormais : routes de cinquième génération : ici. Juste un regret : qu’il n’y figure pas Avaricum (ici).

Pour prolonger notre billet sur le roman “La Grande Arche” et la cariatide qui orne la façade du 57 rue de Turbigo, on nous signale le court-métrage d’Agnès Varda (1984). Une perle ! Le court-métrage (qui dure 11 minutes) est visionable ici. Le nu, dans la rue, est plus souvent en bronze qu’en peau humaine, plus souvent en pierre qu’en chair. Et l’on voit sans étonnement des dames dévêtues éclairer des trottoirs ou décorer des immeubles de façon gracieuse et lascive. J’aime, plus… > Lire la suite

On peut se promener sur 200 des 220 mètres de l’escalier… “ceux ayant essayé de parcourir les derniers vingt mètres ayant eu des problèmes” (dixit la Boîte verte). Nos voeux 2015, 2014, 2013, 2012 et 2011… et 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.