ibicity Blog


Derniers jours pour voir la très belle exposition du géomètre-photographe Luigi Ghirri au Jeu de Paume. « Ses séries montrent des images d’images, comme celles réunies dans son ouvrage le plus célèbre, Kodachrome (1978), des détails de cartes topographiques et d’atlas, car « le seul voyage aujourd’hui possible se situe dans les signes, dans les images », des photos de fêtes foraines, illusions semblables aux « pays des jouets » de Pinocchio, jusqu’à des projets plus conceptuels. Comme ces clichés de ciel, pris au même… > Lire la suite

ibicity est très heureuse et très fière d’être interviewée dans la plus ancienne revue d’architecture française, créée en 1930 par André Bloc avec la complicité de Le Corbusier, L’Architecture d’Aujourd’hui (‘A’A). Nous y sommes notamment interrogés sur les mutations de la fabrique urbaine sous l’effet de la révolution numérique. Cet interview rejoint ainsi, de manière plus synthétique, ce que nous développions le mois dernier dans le magazine AEF sur les évolutions de la fabrique urbaine : ici. NB : Pour… > Lire la suite

A lire un article du Guardian, signalé par Léonard, la plateforme de prospective de Vinci, sur le coût des cimetières à Hong-Kong : Hong-Kong real estate now more expensive for the dead than the living. Extrait (traduction google translate) Par pied carré, il est devenu plus coûteux d’héberger les morts que les vivants », déclare Kwok Hoi Pong, président de la Hong Kong Funeral Business Association. «Une niche pour une urne dans un columbarium privé dans la meilleure position peut… > Lire la suite

Bonne nouvelle : Patrick Bouchain vient de recevoir le Grand Prix de l’urbanisme 2019. « L’architecte, habitué à bousculer les normes et le marché, appelle à laisser l’initiative aux citoyens », rappelle Grégoire Allix dans l’article qu’il lui consacre (« Patrick Bouchain : « Il faut revenir à un urbanisme démocratique » » – Le Monde – 30 avril 2019 – ici). Extrait : G. Allix : Vous plaidez pour un « urbanisme démocratique ». Ne l’est-il pas, aujourd’hui ? P. Bouchain : Non, il est technocratique ! Il faut revenir… > Lire la suite