L'"article" figure dans le dernier numéro de La Revue Dessinée (printemps 2016, #11), et nous nous sommes précipités pour le lire - merci à Vivien Ch. de nous l'avoir signalé.


PPP1

Sur le fond : nous ne connaissons pas le projet de Cité sanitaire de Saint-Nazaire, mais de manière générale, on regrettera une approche classiquement très manichéenne. Mais si la critique des BTPistes est très convenue (avec, forcément, la gentille CGT et les méchants Vinci, Bouygues ou Eiffage), l'étonnant est qu'il y aurait pire qu'un BTPiste : un élu ! Cela n'est évidemment pas dit comme cela, et pourtant c'est bien le portrait qui en est dessiné en creux : des élus qui ne comprennent pas ce qu'ils signent, qui n'ont pas la culture de la négociation et qui ne pensent qu'à l'inauguration de leur salle de spectacle ou médiathèque ! Espérons que la réalité est un peu différente...

PPP2

Sur la forme, en revanche, chapeau ! Nous attendons donc avec impatience de lire les prochains reportages. Nous en suggérerions volontiers quelques uns, au hasard : sur le Grand stade de Lille, réalisé lui aussi en PPP à l'initiative de Martine Aubry, ou encore sur les projets de la Philarmonie de Paris ou le Musée des Confluences à Lyon, réalisés en marché public avec de substantiels dépassements.

Et vous, qu'en pensez vous ? N'hésitez pas à nous transmettre votre avis à : ibicity@ibicity.fr

Source : "Piège en béton" - La Revue Dessinée - Printemps 2016 - #11

A lire aussi : notre billet sur la "privatisation" de la ville saisie par le roman : ici

Retourner sur le site ibicity
Retourner sur le blog ibi blog