BRITAIN -FASHION-MENS

Le fonds souverain norvégien a racheté 14 hectares du quartier de Mayfair à Londres, dont la célèbre Savile Row, pour 411,6 millions d'euros. La Norvège a réalisé cette acquisition auprès de l'Église d'Angleterre, encore détentrice d'un important patrimoine immobilier à Londres.

Savile Row, la célébrissime rue des tailleurs de luxe londoniens, n'est plus propriété britannique: elle a été acquise, avec plusieurs autres artères alentours, par le fonds souverain norvégien, Norges Bank Investment Management. Pour écarter 86 concurrents attirés par cette prestigieuse pièce du puzzle immobilier de la capitale anglaise, le fonds s'est associé au Crown Estate, le principal portefeuille immobilier de la couronne britannique, dont les actifs sont estimés à 11,9 milliards d'euros. Il a déboursé 411,6 millions d'euros pour 57,8% du Pollen Estate tandis que le Crown Estate a acheté 6,4% pour 45,6 millions d'euros. Empire immobilier

Les parts de cet espace de 14 hectares situé en plein quartier de Mayfair comprennent 43 propriétés, dont de nombreuses galeries d'art et les principales boutiques londoniennes de Burberry, Chopard et Vivienne Westwood. Elles étaient détenues par le Church Commissioners, le portefeuille d'investissement de l'Église d'Angleterre, évalué à 6,2 milliards d'euros. Preuve de la complexité du découpage de l'immobilier londonien, la famille Pollen préserve 25,8% de l'Estate et la fondation du Greenwich Hospital 10%.

Avec cette acquisition, le fonds norvégien poursuit l'expansion de son empire immobilier, investissement sûr s'il en est. Il avait entamé sa diversification immobilière internationale en acquérant en 2011 25% de Regent Street auprès du Crown Estate, pour 530 millions d'euros. Il avait ensuite dépensé 702,5 millions d'euros pour 50% des parts de propriétés franciliennes d'Axa Real Estate, la filiale d'investissement immobilier de l'assureur français, avant d'investir à New York, Boston, San Francisco et Zurich.

Source : "Une rue chic de Londres rachetée par la Norvège" - Le Figaro - 11 août 2014



Retourner sur le site ibicity
Retourner sur le blog ibi blog