Lors du Salon Automobile de Francfort, Renault a présenté la Symbioz, "un concept-car connecté à la maison. Autonome et électrique, celui-ci prend même la place de la chambre à coucher". "Pas de chambre ni de salle de bains, mais une voiture au milieu de votre salon" !


symbioz.jpg



Avec son nouveau concept-car, Renault entend annoncer son futur à l'horizon 2030. Cette nouvelle étude de style n'annonce donc pas un modèle de série. Il se place dans la ligne directe des purs prototypes de salon, ceux qui ont permis au patron du design Laurens van den Acker d'imprimer sa vision de la gamme, dès son arrivée. Pour ce faire, le néerlandais a mis au point une "marguerite". Constituée de six pétales représentant chacun une étape de la vie, elle a donné naissance à autant de concept-cars. Si le premier cycle s'est terminé en 2013 avec l'Initiale Paris qui annonçait l'Espace, la Symbioz fait partie du deuxième cycle. Attachée au pétale "Wisdom" (sagesse en français), elle entend miser sur le bien-être.

La particularité de la Renault Symbioz est qu'il ne s'agit pas d'un concept-car à considérer individuellement. En effet, le constructeur au Losange s'est associé au cabinet Marchi Architectes, pour également concevoir une maison. Celle-ci est connectée à l'auto et inversement, les deux étant indissociables. A l'image de Le Corbusier, qui avait calculé la courbure de la verrière de la Villa Savoye en fonction du rayon de braquage de sa Voisin, Marchi Architectes a mis l'automobile au cœur de cette maison. Ici, la Renault Symbioz est part intégrante de l'habitation.

Cette maison de 120 m² s'ouvre à l'arrivée de la Renault Symbioz. Théâtralement, une animation musicale et sur les écrans se met en place simultanément à l'intérieur, ainsi que sur le tableau de bord de l'auto, au moment où celle-ci fait son entrée. Elle trouve alors place sur un podium au sein rez-de-chaussée éclairé de larges baies vitrées. Un ascenseur tiré par quatre câbles d'acier permet de garer l'auto sur le toit. Mais Renault préfère considérer sa Symbioz comme une "pièce mobile supplémentaire". Question rationalisation de l'espace, on a vu mieux : l'espace consacré à la voiture occupe plus du tiers du rez-de-chaussée. Et cette maison ne dispose pas de chambre à coucher ni de salle de bains, ni de toilettes, qui doivent céder place à la voiture ! Sans compter que les habitants verront sans doute d'un œil circonspect l'arrivée de l'auto aux pneus souillés sur un parquet resplendissant.


Source : "Renault Symbioz : le concept-car qui vous chasse de votre chambre à coucher" - Challenges.fr - 12 septembre 2017



Retourner sur le site ibicity
Retourner sur le blog ibi blog