C’est une double bonne nouvelle !

D’une part, ibicity est ravie de faire partie du groupement (conduit par le Sens de la Ville, avec Une autre ville et Nova 7) lauréat de l’appel d’offre que vient de lancer la SAMOA sur « les nouveaux usages dans les opérations immobilières de l’Ile-de-Nantes ».

D’autre part, l’existence même de cette mission confirme nos analyses selon lesquelles la valeur de l’immobilier glisse de plus en plus vers l’aval (ici).

glissement_valeur.jpg


Extrait de l’article que Cadre de ville vient de consacrer à cette mission :

Gadget ou véritable outil de prise en compte des mutations des manières d'habiter ? Les outils d'accompagnement des nouveaux usages - conciergeries, parkings mutualisés, chambres d'ami partagées -, font désormais partie des réponses des opérateurs aux consultations des aménageurs. La SAMOA, a décidé d'ouvrir la boîte noire de ces nouveaux outils, et de s'assurer, entre autres, de leur pérennité. Elle a choisi un groupement mené par la jeune agence Le Sens de la Ville pour l'accompagner dans cette démarche inédite.

La question des usages semble être la clé de voûte de l'attractivité résidentielle. C'est en tout cas ce qui ressort d'une réflexion menée par la SAMOA pour dynamiser l'attractivité des réalisations sur l'île de Nantes. Retour sur la réflexion qui a mené au lancement d'une étude sur l'accompagnement des opérateurs sur la gestion des usages, encore inédite.

(…)

La première mission sera donc de réaliser une évaluation chemin faisant de ces espaces et usages partagés sur les projets qui vont sortir de terre. Dans un deuxième temps, et après évaluation des premiers projets, le groupement devra évaluer comment les usages qui ont été promis sont mis en œuvre, afin de proposer un guide de bonnes pratiques pour les promoteurs des prochains projets, encore dans les cartons.


ilink.jpg

Ci-dessus : Le projet îlink (22 000 m² de programmation mixte porté par Vinci Immobilier, Quartus Résidentiel, et Adim développement immobilier) est une des opérations majeures intégrant des usages innovants.

De manière plus générale, cette évolution s'inscrit dans le cadre d'un glissement serviciel des services urbains, avec une finalité qui évolue.

glissement_serviciel.jpg

Voir notamment notre Etude sur les nouveaux modèles économiques urbains : ici et ici.

A lire également nos précédents billets :
- Veille sur les nouveaux entrants de l'immobilier
- La ville servicielle à tout prix ?
- Quand la valeur de l'immobilier glisse vers l'aval
- Et si la révolution de l'automobile préfigurait la révolution du logement ?
- Les deux bâtiments de la ville demain : l'immeuble-services et l'immeuble-ressources
- Vers la ville intelligente ou comment Sequano anticipe sa pratique d'aménageur
- Repenser le métier d'aménageur à l'ère de la ville intelligente



Retourner sur le site ibicity
Retourner sur le blog ibi blog