Elle suggère en effet d'instaurer un système de bonus-malus sur le versement transport : "les entreprises adoptant des horaires flexibles et le télétravail paieraient moins, contrairement à celles qui ne le feraient ou ne le pourraient pas".

Bonne ou mauvaise, cette idée rejoint en tout cas notre conviction qu'il faut revisiter les modèles économiques de la ville. Voir notre billet "La ville effaçable et autres histoires d'économie urbaine" ou notre article dans Futuribles : "La ville restera-t-elle gratuite ?" : ici

modele_effacement.jpg

... en attendant la publication, à la fin de l'année, de l'étude que nous réalisons sur le sujet avec Espelia et Acadie (financement ADEME et Association des Maires de France, avec soutien du PUCA).

axes modeles eco


Retourner sur le site ibicity
Retourner sur le blog ibi blog